Propriétés des oses

Bienvenue à tous dans une nouvelle leçon , la 3ème partie de la leçon du chapitre des glucides. Nous allons aujourd’hui parler des différentes propriétés des oses.

Propriétés des oses

Les propriétés physiques

Solubilité

Les oses sont globalement solubles dans l'eau et l'éthanol. Les oses sont insolubles dans les solvants des lipides.

La stabilité

Milieu alcalin >> les oses subissent des interconvections ou des épimérisations.

Pouvoir rotatoire

Ils dévient la lumière monochormatique polarisée de manière différentes.

Les propriétés chimiques

Propriétés réductrices

La propriété réductrice des oses fait référence à la capacité des oses à réduire certaines substances chimiques, telles que les ions cuivre (Cu2+), en donnant lieu à des produits d’oxydation. Cette propriété est due à la présence d’un groupe fonctionnel aldéhyde (dans le cas des oses aldoses) ou cétone (dans le cas des oses cétones) dans leur structure moléculaire.

Ils peuvent être mis en évidence grâce à la liqueur de Fehling

Oxydation de la fonction alldhéydes des oses

Cette action peut être réalisé dans un milieu faiblement alcalin et surtout à froid (contrairement à la propriété vu précédemment). En présence d’iode ou de brome, la fonction aldhéyde des aldoses est transformé en fonction acide carboxylique.

A savoir que cette réaction peut être réalisé par la voie enzymatique.

La réduction des oses

Lorsque la fonction carbonyle des oses se trouve en présence d’hydrogène et d’un catalyseur (ex : le nickel) alors la fonction carbonyle se transforme en fonction alcool.

Cette réaction est très utilisée pour la fabrication des édulcorants par exemple. Ces édulcorants sont produits par hydrogénation des glucides.

Réaction de déshydratation

Dans un milieu acide et chaud, les pentoses et les hexoses se déshydrate pour donner des dérivés du furfural.

La réaction de déshydratation des oses est une réaction chimique importante dans la synthèse de liaisons glycosidiques entre les oses. Cette réaction se produit lorsque le groupe hydroxyle d’un ose réagit avec le groupe hydroxyle d’un autre ose, formant ainsi une liaison covalente appelée liaison glycosidique.

Pendant cette réaction, une molécule d’eau est libérée, d’où le terme de « déshydratation ». La réaction de déshydratation est catalysée par des enzymes appelées glycosyltransférases, qui jouent un rôle important dans la synthèse des polysaccharides et des glycoprotéines.

Les liaisons glycosidiques ainsi formées sont importantes dans la structure et la fonction des polysaccharides tels que l’amidon, la cellulose et le glycogène. Elles permettent également la formation des glycoprotéines, qui sont des protéines contenant des chaînes d’oses glycosylées. Ces structures glycosylées sont importantes dans la reconnaissance cellulaire et la signalisation cellulaire.

En somme, la réaction de déshydratation est une réaction clé dans la biochimie des oses, permettant la formation de liaisons glycosidiques entre les oses et la synthèse de polysaccharides et de glycoprotéines.

L’ésterification

Comme les oses sont des alcools, alors ils peuvent réagir avec des acides organiques ou des minéraux et par la suite, ils formeront donc des minéraux.

Lorsque le groupe fonctionnel aldéhyde ou cétone d’un ose réagit avec un groupe carboxyle d’une autre molécule, il se forme une liaison ester. Cette réaction est importante dans la synthèse de lipides tels que les triglycérides et les phospholipides.

De plus, l’estérification peut également se produire entre les groupes alcool d’un ose et les groupes carboxyle d’acides gras, formant ainsi des esters d’acides gras, qui sont des composants importants des lipides de la membrane cellulaire.

En somme, l’estérification est une réaction clé dans la biochimie des oses, permettant la formation de liaisons covalentes entre les oses et d’autres molécules contenant un groupe carboxyle, telles que les acides gras et les lipides.

Hémiacétalisation ou acétalisation

L’acétalisation et l’hémiacétalisation sont des réactions chimiques importantes dans le cadre des oses. Ces réactions permettent la formation de liaisons covalentes entre les oses et d’autres molécules, telles que les alcools.

L’hémiacétalisation se produit lorsque le groupe fonctionnel aldéhyde ou cétone d’un ose réagit avec un groupe alcool d’une autre molécule, formant ainsi une liaison hémicétal ou hémicétal. Cette réaction est importante dans la formation des structures cycliques des oses et dans la formation des liaisons glycosidiques entre les oses.

L’acétalisation, quant à elle, est une réaction dans laquelle le groupe fonctionnel d’un ose réagit avec deux groupes alcool différents, formant ainsi une liaison acétal. Cette réaction est importante dans la synthèse de glycosides et d’autres molécules contenant des liaisons glycosidiques, telles que l’amidon et la cellulose.

En somme, l’hémiacétalisation et l’acétalisation sont des réactions clés dans la biochimie des oses, car ils permettent la formation de structures complexes et la création de liaisons glycosidiques entre les molécules.

Pour aller plus loin…
Les glucides
Les oses
Propriétés des oses

Tu veux recevoir des conseils personnalisés toutes les semaines pour réussir ta formation en nutrition ?

Comme je le dis souvent, lorsque l’on apprend un chapitre dans une matière, il est primordiale de faire le lien entre les différentes matières ! Je vous propose les articles suivants (en rapport avec cette leçon) :

Le diabète
La maladie du foie gras
Assimilation des glucides

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut